Nuits
Auteurs   Gens, Véronique (Soprano)
Widor, Charles-Marie (Compositeur)
Ropartz, Guy (Compositeur)
Liszt, Franz (Compositeur)
Chausson, Ernest (Compositeur)
Saint-Saëns, Camille (Compositeur)
Massenet, Jules (Compositeur)
Tombelle, Fernand de La (Compositeur)
Berlioz, Hector (Compositeur)
Fauré, Gabriel (Compositeur)
Lekeu, Guillaume (Compositeur)
Hahn, Reynaldo (Compositeur)
Messager, André (Compositeur)
Louiguy, Marcel (Compositeur)
Giardini (I) (Rédacteur)
Editeur   Alpha Classics
Année Edition   2020
Collation   1 CD Disque
Matériel Accompagnement   livret
ISBN   3760014195891
Prix   25,10 E
Langue Edition   français
Catégories   Classique
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSectionEtat
Mediatheque 00156009035833 3.0606 GENIndéterminéDisponible
Contient :
Nocturne
La lune blanche luit dans les bois
L'île inconnue (Les nuits d'été)
Orientale
Nuit d'Espagne
Désir de l'Orient
Chanson perpétuelle
La lugubre gondole
Ceux qui, parmi les morts d'amour
Après un rêve
Quintette avec piano Nʻ1, op. 7 (Molto vivace)
La vie en rose
J'ai deux amants (L'amour masqué)
La dernière valse (Une revue)
Résumé : Symbiose entre l'art du poète et celui du compositeur, la mélodie française est devenue le fleuron des salons de la Belle poque. Regroupant quatuor à cordes et piano autour du chanteur, la Chanson perpétuelle de Chausson, le Nocturne de Lekeu et La Bonne Chanson de Fauré oscillent entre intimité chambriste et ambitions orchestrales. Au delà de ces pages pionnières et célèbres, le programme proposé par le Palazzetto Bru Zane revendique le retour à l'art de la transcription si cher au XIXe siècle et souhaite élargir le répertoire pour voix, cordes et piano afin de mettre en lumière quelques pépites oubliées. On retrouve ainsi Hahn, Berlioz, Saint-Saëns, Massenet, La Tombelle, Ropartz, Louiguy et Messager, avec comme fil conducteur les émois de l'abandon nocturne : charmes du crépuscule, voyage des songes, terreur du cauchemar ou ivresse de la fête... Les arrangements ont été réalisés par Alexandre Dratwicki à la manière du XIXe siècle. Si le programme se termine par La Vie en rose, c'est bien un kaléidoscope de toutes les couleurs des sentiments humains qui est proposé ici. Avec l'étoffe des cordes et du piano, il présente sous un jour nouveau l'art de diseuse incomparable de Véronique Gens.
Notes : Noté 6/6 dans Diapason No.690 p.86 du 27/05/2020
GAM
Aucune information.